Big Data et cybersécurité : le boom de l’emploi dans le secteur du numérique

News

Journées Portes Ouvertes

25/05
Je m'inscris
Big Data et cybersécurité : le boom de l’emploi dans le secteur du numérique

Titre

Plus de la moitié des grandes entreprises augmenteront leurs embauches dans le secteur des technologies de l’information cette année, selon le Baromètre des métiers de l’Institut Mines-Télécom.

Téléchargez la brochure
Téléchargez le dossier de candidature
Candidatez en ligne

La transformation digitale s’accélère et nécessite des professionnels du numérique qui se font de plus en plus rares sur le marché du travail. Le Baromètre des Observatoire des métiers de l’Institut Mines-Télécom (IMT) montre pourtant que les embauches d’ingénieurs et de managers devraient poursuivre leur progression en 2018. Près de 62 grands recruteurs du secteur sur le marché français ont été interrogés par l’IMT. Il ressort que la moitié prévoit plus de recrutements qu’en 2017.
Les métiers du numérique recrutent à tous les niveaux
Selon la dernière étude de l’Observatoire des métiers du numérique, les employeurs du secteur affichent plus de 33 000 intentions de recrutements en France. Les ambitions sont donc particulièrement élevées avec des besoins exprimés pour chaque niveau de formation.
Les entreprises recrutent de nombreux développeurs mais aussi des candidats d’un niveau BAC +3 ou plus spécialisés dans les métiers du web technique et du web marketing. En effet, ceux-ci sont indispensables à l’accompagnement de la transformation digitale des entreprises. Ces candidats peuvent avoir suivi une formation dans des écoles reconnues comme Paris School of Business.
Le Big Data et la cybersécurité montent en flèche
90 % des entreprises interrogées affichent des prévisions d’activité positives, selon le Baromètre des métiers de l’Institut Mines-Télécom : 50 % des employeurs prévoient des volumes de recrutement supérieurs à 2017 alors que 44 % misent sur une stabilité des embauches. Le Big Data et la cybersécurité génèrent en effet de plus en plus d’emplois.
La cybersécurité représente 9 % des demandes de compétences. Cependant, les besoins sont encore plus importants dans les domaines suivants : l’audit conseil (13 %), les opérateurs télécoms (12 %), les éditeurs de logiciels (10 %). D’autres études comme celle publiée par Capgemini le 21 février 2018 et intitulée « « Cybersecurity Talent : The Big Gap in Cyber Protection », montrent que sur les 1 200 dirigeants interrogés dans neuf pays différents, 68 % expriment un besoin de compétences en sécurité informatique, devant le cloud ou l’analytics. La demande de talents en cybersécurité devrait encore être plus importante en 2020 pour 72 % des sondés.
De nombreux emplois seront également à pourvoir dans le domaine du Big Data. La montée en puissance des spécialistes de l’analyse des données massives s’accompagne de l’augmentation du nombre de plateformes web qui brassent d’innombrables volumes de données numériques. Selon le Baromètre IMT, ce métier représente 8 % des demandes des entreprises participantes quel que soit leur secteur d’activité. Les entreprises de service du numérique (ESN) comme Amazon ont besoin d’experts du Big Data. Les secteurs où les Data sont les plus utilisées sont le marketing relationnel, les médias et les technologies publicitaires. Le secteur du télémarketing fait actuellement l’objet de cette avancée. Effectivement, il est désormais possible de nouer les premiers contacts avec un prospect ou un client grâce à l’Intelligence Artificielle (IA).
L’Intelligence Artificielle ne représente pourtant que 6 % des demandes de compétences. Les dirigeants s’accordent toutefois à dire que les besoins dans ce domaine vont être croissants.
Emplois dans le numérique : des écarts persistants entre les régions
Les nombreuses études réalisées dressent toutes le même constat : l’Île-de-France concentre près d’un tiers des offres d’emplois dans le numérique et propose les meilleures rémunérations. Une étude récente menée par le moteur de recherches d’offres d’emplois en ligne Adzuna montre effectivement que 34,4 % d’entre elles sont offertes en Île-de-France. Suivent ensuite la région Auvergne-Rhône-Alpes (11,27 %), les Hauts-de-France et Pays de la Loire (7,5 %). Les emplois franciliens occupent la première place du classement concernant les rémunérations avec un salaire moyen de 39 562 euros, talonnés par la Normandie (39 309 euros) et le Centre-Val de Loire (36 184 euros).
Face à la profusion des données numériques produites à travers le monde, il devient indispensable pour les entreprises qui souhaitent profiter pleinement de la valeur ajoutée du Big Data, de recruter de nouveaux talents. Les programmes proposés par PSB Paris School of Business s’inscrivent dans cette dynamique. Pour se former aux problématiques de sécurité numérique et mieux connaître l’écosystème du Big Data, les étudiants peuvent suivre le MSc Data Management de PSB.
En savoir plus sur les MSc 

0%