Inspiring weeks : le séminaire « Initiation au no code »

Portes Ouvertes
Je m'inscris
27
novembre
Je m'inscris
Inspiring weeks : le séminaire « Initiation au no code »
Portes Ouvertes
Je m'inscris
27
novembre
Je m'inscris

Les étudiants de Paris School of Business peuvent choisir des séminaires Inspiring weeks de la 1re à la 4e année leur permettant d’explorer des univers complémentaires au programme Grande Ecole. C’est le cas de Johvanni FIKA FIKA, étudiant en 4e année dans la spécialisation Marketing Insights & Data Analytics Strategy. Il a choisi le séminaire d’initiation au « no code » organisé par Clément Barberousse, un alumni de l’école et intervenant.

Pendant une semaine, les participants ont dû se mettre dans la peau d’un entrepreneur et développer leur projet sous la forme d’une web application. L’occasion pour eux de découvrir un domaine et de se découvrir une vocation pour le digital.

L’acquisition des soft et hard skills

Paris School of Business met tout en ouvre pour transmettre à ses étudiants un savoir-faire (hard skills) et un savoir-être (soft skills) qu’ils pourront valoriser à la sortie d’une grande école de commerce. C’est le cas de ces séminaires, qui peuvent être un atout pour se démarquer sur le marché du travail. En effet, les étudiants y acquièrent une ouverture d’esprit, car même ceux qui ne suivent pas une formation en digital peuvent y assister. Ils développent également un esprit d’équipe car ils sont repartis par groupe de 2 afin de faire des propositions et d’échanger leurs idées.

C’est aussi l’occasion pour eux d’acquérir un nouveau langage technique, celui du digital, avec des termes comme «user journey » ou encore « minimum valuable product ». En plus des compétences en digital, les étudiants ont acquis des compétences en entreprenariat. Grâce à leur enseignant, ils ont pu découvrir les étapes nécessaires à la création d’un business et obtenir de précieux conseils.

« On ne monte pas une entreprise sur la base d’une idée mais sur la base d’un problème auquel on va répondre par une solution ».
Clément Barberousse, alumni et enseignant du séminaire Inspiring Weeks « Initiation au no code »

Avant de créer leurs applications, les étudiants ont fait des recherches sur le marché afin de trouver un problème auquel ils allaient répondre.

Retour d’expérience d’un étudiant

L'étudiant en 4e année du Programme Grande Ecole, Johvanni Fika Fika, va nous expliquer comment il a créé son application baptisée « No waste ».

Peux-tu nous expliquer le concept de « No Waste » ?

« Lors de ma phase de recherches, j’ai identifié plusieurs problèmes, dont un que j’ai trouvé vraiment pertinent et qui porte sur le gaspillage alimentaire. En effet, peu d’entreprises s’attaquent à ce problème à grande échelle. Mon idée était de réunir les produits du quotidien (nourriture, hygiène, beauté) en version écologique sur une plateforme e-commerce. Par exemple, les produits seraient vendus avec des emballages entièrement recyclables et réutilisables. Des produits en vrac pourraient également être disponibles, dans le but de réduire la production de déchets. »

Pourquoi as-tu choisi ce séminaire ?

« J’ai choisi ce séminaire parce que je suis intéressé par l’univers du digital, en particulier le e-commerce. Alors lorsque qu’on m’a proposé ce séminaire j’ai tout de suite saisi l’occasion. »

Qu’est-ce que tu as aimé lors du séminaire ?

« J’ai bien aimé le fait que nous étions en effectif réduit. Il y avait une bonne ambiance et l’intervenant était disponible pour répondre à nos questions et pour nous accompagner individuellement. J’ai pu acquérir de nouvelles compétences et j’ai surtout pu confirmer mon intérêt pour le digital. À la fin du séminaire, j’étais fier de ce que j’avais produit. »

Cette application a été créée dans le cadre de ce cours. Cependant, les étudiants ont la possibilité d’aller plus loin et de bénéficier d’un accompagnement pour développer et rendre opérationnelle leur application. Comme Youssef, ancien étudiant à Paris School of Business qui a créé une solution pour digitaliser les événements de sa caserne de pompiers.

Pour en savoir plus sur son application, retrouvez ici son interview.

0%