Le Business Game de PSB : un apprentissage par la pratique

Portes Ouvertes
Je m'inscris
27
novembre
Je m'inscris
Le Business Game de PSB : un apprentissage par la pratique
Portes Ouvertes
Je m'inscris
27
novembre
Je m'inscris

À Paris School of Business, l’apprentissage par la pratique fait intégralement partie de notre pédagogie. Tout au long de l’année, nos étudiants peuvent mettre en application leurs connaissances, grâce aux business game, hackathon, etc., organisés au sein de l’école. C’est le cas des masters 1 Marketing Insights & Data Analytics Strategy, qui ont participé à un business game lors de leur pré-rentrée.

Le Business Game de PSB

Pendant une demi-journée, 30 équipes se sont affrontées lors de 3 tours de 45 minutes. Le but du jeu : gérer l’activité d’un hôtel familial. L’équipe gagnante est celle qui a réalisé le plus de profit possible sur les 3 tours.

Le business game permet l’acquisition de savoir-être

Les étudiants ont été répartis par groupe de 5 à 6. C’était pour eux l’occasion de faire connaissance et de nouer des liens, mais surtout de créer un esprit d’équipe. C’est une compétence très recherchée en entreprise. Ils ne connaissaient pas à l’avance leur équipe, ce qui leur permettait d’être dans des conditions similaires à celles du monde professionnel.

Lors de ce business game, j’ai pu développer mon aisance en terme de prise de parole. Ce projet m’a poussé à prendre des initiatives, à les partager dans mon groupe et à ne pas hésiter à défendre mes arguments.

Lara BENHAMOU-PIANA membre de l’équipe rouge, revient sur son expérience lors du jeu

Le leadership : quand les cas pratiques sont indispensables

Les rôles de chaque participant au sein de l’équipe se sont établis naturellement selon le profil de chacun. Certains se sont affirmés en tant que leader, d’autres plus réservés se sentaient plus à l’aise en occupant des fonctions supports.

Il n’y a pas eu de répartition officielle des rôles. Les choses se sont faites naturellement. Nous avons tout de suite suivi notre camarade Gokan, qui avait de bonnes idées. Mais, avant de valider une idée, tous les membres de l’équipe devaient donner leur accord. Comme j’étais le seul équipé d’un ordinateur ce jour-là, je me suis proposé de taper et de centraliser toutes les décisions sur la plateforme.

Johvanni FIKA FIKA participant de l’équipe bleue, nous décrit l’organisation au sein de son équipe.

La gamification qui mobilisation des connaissances

Le jeu nécessitait de mobiliser des connaissances transverses issues de domaines différents. Chaque étudiant pouvait faire avancer son équipe grâce à ce qu’il a acquis à Paris School of Université, l’université, en DUT, etc.

Paris School of Business forme des managers capables de traiter différents types d’informations. Pour assurer la gestion de l’hôtel, les étudiants ont eu à leur disposition une quantité importante de données financières et marketing.

jeu Cesim
Jeu CESIM 2

Comment s’est déroulé le jeu ?

La première étape avant de commencer, était de lire les conditions du marché qui peuvent être comparées au scénario du jeu. De la même façon qu’un manager a connaissance de son environnement, les étudiants avaient connaissance des évolutions de la demande et de l’industrie (hausse des coûts des matières premières, hausse de la demande de la part des clients aisés…).

Le 1er tour est l’un des plus importants, car c’est à ce moment qu’il faut se familiariser avec la plateforme, mais aussi prendre les premières décisions. À la fin d’un tour, chaque équipe peut voir les actions de ses concurrents.

Tous les participants, qu’ils soient vainqueurs ou non, ont gagné quelque chose. Ils sont repartis avec une expérience supplémentaire, de nouvelles connaissances, et avec de nouvelles compétences.

Félicitations à tous les participants !

0%