Partir en échange m’a ouvert des portes vers une carrière à l’international !

Portes Ouvertes
Virtuelles
Je m'inscris
06
mars
Je m'inscris
Partir en échange m’a ouvert des portes vers une carrière à l’international !
Portes Ouvertes
Virtuelles
Je m'inscris
06
mars
Je m'inscris

Paris School of Business met en avant les séjours à l’international pour ses étudiants. L’école a mis en place de nombreux partenariats universitaires dans le but de proposer des destinations variées partout dans le monde.

Ce processus d’expatriation vous permettra de découvrir une nouvelle culture, d’autres manières de travailler, mais aussi de confronter vos conceptions et vos références.

Interview d’une étudiante, partie de nombreuses fois à l’international

Bonjour Marina, peux-tu nous présenter ton parcours à l’international ?

Je m’appelle Marina Pogu, j’ai 22 ans et je suis étudiante à Paris School of Business depuis ma première année post-bac dans le Programme Grande école. J’ai fini mon M1 cette année en Master International Business et j’ai ensuite pris une année de césure entre mon M1 et M2. Durant celle-ci, j’ai effectué un Master en un an à King’s College London qui s’intitule « Emerging Economies and International Development ». En janvier 2022, je retournerai à Paris School of Business afin de faire une alternance et finir mon M2. Je pourrais ainsi obtenir un double-diplôme BAC+5 de Paris School of Business en plus de mon Master de King’s College London.

Où as-tu fait tes échanges à l’international ?

J'ai effectué mon premier échange en troisième année de Paris School of Business. Je suis allée à Monash University Malaysia à Kuala Lumpur pendant un an, puis je suis repartie en échange en M1 pour une durée de 4 mois à l’University of Washington à Seattle.

Nos partenaires à l’international

Pourquoi as-tu choisi cette destination ?

À la fin de ma première année à Paris School of Business, j'ai d'abord effectué un stage à Roland Garros, puis je suis partie 5 semaines à Cape Town en Afrique du Sud afin de faire une Mission Humanitaire. Au sein d’un groupe de volontaires internationaux, j’ai participé à la réalisation de campagnes de sensibilisation et prévention concernant l’hygiène auprès des enfants dans les écoles des townships de la ville du Cap. J’ai également participé à la construction d’un nouveau centre communautaire.

Cette expérience a créé chez moi un véritable intérêt pour les pays en développement, ainsi que la découverte de nouvelles cultures. C’est pour cette raison que par la suite, j’ai décidé de partir en échange en Malaisie pendant un an. J’ai choisi ce pays afin de découvrir l’Asie du Sud-Est et vivre l'expérience d'une année dans un pays en développement. De plus, j’ai pu bénéficier de l’enseignement qualitatif et prestigieux de Monash University. Lors de ma première année de Master, j’ai voulu réitérer l’expérience, mais cette fois en choisissant un pays ayant une conjoncture économique très différente. J’ai donc choisi les États-Unis et particulièrement l’University of Washington à Seattle également pour son enseignement qualitatif et prestigieux.

Qu'est-ce que t'ont apporté ces expériences à l'international ?

Premièrement, ces expériences à l’international m’ont permis de rencontrer plein d’étudiants, à la fois locaux et internationaux, et tisser des liens très forts avec eux. Ces échanges m’ont également donné l’opportunité de beaucoup voyager au sein même des pays. Je suis par exemple allée à Malacca et Perhentian Islands en Malaisie et dans des pays aux alentours comme Singapour, la Thaïlande, etc. Enfin, cela m’a permis d’élargir mon champ de connaissances dans de nombreux domaines notamment grâce à des cours spécifiques sur l’Asie et l’Amérique du Nord dispensés par des professeurs d’origines et opinions variées.

Est-ce que tu penses que cette expérience t’a apporté quelque chose sur le plan professionnel ? Si oui, quoi ?

Mon expérience en Malaisie a confirmé mon intérêt pour les pays émergents et m’a plus particulièrement donné envie de revenir et effectuer une partie de ma carrière professionnelle en Asie plus tard. C’est également cette expérience qui m’a donné envie de postuler à King’s College dans le but d’effectuer un Master sortant un peu du registre business / école de commerce que je connaissais déjà afin de diversifier mes connaissances. Mes cours à Monash ainsi que la vie sur place m’ont donné l’envie d’en apprendre plus sur les économies des pays émergents et les questions autour de leur développement en tant qu'acteurs clés de la politique et de l'économie mondiale.

Et sur le plan personnel ?

Ma première expérience d’un an en Malaisie m’a beaucoup fait grandir, prendre en maturité, en autonomie, et m’a donné envie de me challenger encore plus en repartant à l’étranger. Pour cette raison, deux semaines après mon retour en France, je suis partie faire un stage au Togo pour une durée de 6 semaines. J’ai travaillé pour une jeune association qui s’appelle AJVDEC Togo (Association des Jeunes Volontaires pour le Développement et d’Échanges Culturels – Togo). Dans le cadre de ce stage, j’ai participé à la négociation de partenariats avec des entreprises locales ainsi qu’à l’élaboration et la mise en place d’actions de communication pour l’association. Par la suite, j’ai choisi la spécialisation de Master International Business, dans le but de me diriger plutôt vers une carrière à l’international et me donner de nouveau l’opportunité de faire un échange, que j’ai effectué à University of Washington, à Seattle.

Est-ce que tu recommanderais ces destinations à un étudiant et pourquoi ?

Je recommande les deux destinations dans lesquelles je suis allée et particulièrement la Malaisie. Cette destination permet la découverte d’une culture différente de la nôtre, donne beaucoup d’opportunités de voyages au sein même du pays et dans les pays aux alentours. De plus, Monash University délivre un enseignement très qualitatif et permet d’être entouré d’étudiants internationaux d’un très bon niveau, ce qui est très enrichissant.

Si tu avais un conseil à donner aux étudiants de Paris School of Business qui doivent partir à l'étranger ?

Je conseille vivement de passer du temps, travailler, faire des projets de groupe avec les étudiants internationaux et éviter de rester entre Français, ça rend l’expérience à l’étranger beaucoup plus enrichissante. C’est aussi une très bonne expérience de s’ouvrir aux étudiants locaux, pour en apprendre davantage sur votre destination et la culture du pays. De plus, si l’étudiant souhaite voyager pendant le semestre, je conseille vivement d’établir une bonne organisation de travail dès le départ pour être sûre de ne pas prendre de retard, car on peut parfois facilement se faire surprendre.

Si tu devais résumer ton expérience à l'étranger en une phrase ?

Une expérience structurante qui m’aura permis d’acquérir une ouverture d’esprit, de développer des facultés d’adaptation et de consolider mes capacités à exercer une activité professionnelle à l’international.

Téléchargez la documentation

PSB traite les données recueillies afin de gérer vos demandes d’information et vous accompagner dans votre orientation. Nous vous informons que PSB utilise vos données à des fins marketing pour personnaliser et adapter ses offres de services à vos besoins et établir des statistiques et des modèles de profils marketings.

Vos données seront conservées pour une durée de 3 ans ; Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, veuillez consulter la politique de protection des données de l’école ou envoyer un mail à l’adresse dpo@psbedu.paris.

Protection des données
0%