Félix Bourgue: Présentation d’un projet effectué à Macromedia University of Applied Sciences

Portes Ouvertes
Je m'inscris
04
juin
Je m'inscris
Félix Bourgue: Présentation d’un projet effectué à Macromedia University of Applied Sciences
Portes Ouvertes
Je m'inscris
04
juin
Je m'inscris
Retours d'expériences d'etudiants à l'international. 
Felix a effectué sa 3ème année à l’étranger dans le cadre du Programme Grande Ecole. Felix est parti étudier en Allemagne à Macromedia University of Applied Sciences, école partenaire du réseau Studialis. Il a souhaité partager avec vous son retour d’expérience sur un projet de cours qu’il a particulièrement apprécié lors de son année à l’étranger !
Présentation d’un projet de cours effectué à Macromedia University of Applied Sciences
Je m'appelle Félix Bourgue j'ai 21 ans, j'ai fait mon échange à Macromedia University of Applied Sciences sur le campus de Berlin et je vais vous présenter l’expérience professionnelle que j'ai eu lors de mon année à l'étranger en 3e année. Lors de mon deuxième semestre, j'ai eu une matière appelée Projet 3 qui était comme un cours de marketing/communication. Pour cette matière je devais travailler pour la marque de drones DJI qui est la première marque mondiale de drones avec environ 70% de part de marché. L'objectif de cette collaboration était de proposer à DJI une stratégie d'implémentation, accompagnée d'une campagne de publicité pour le marché français. Mon équipe était composée de 6 Français de PSB également, il y avait 2 autres équipes composées d’étrangers, une qui travaillait pour le marché allemand et l'autre pour l'Angleterre. De plus, il y avait 4-5 autres équipes sur le campus de Hambourg en concurrence avec nous.
Le gagnant du challenge remportait un drone et aussi une forte possibilité d'obtenir un stage chez eux. Nous devions tout concevoir d’A à Z et nous étions totalement libres dans nos choix avec un budget illimité. La marque nous a demandé de proposer quelque chose de créatif et impactant pour le public. Dans un premier temps la représentante de la communication de DJI est venue dans l'école nous faire une présentation du projet et a répondu à nos questions. Puis, nous avons constitué un petit dossier d’une dizaine de pages avec nos idées principales ainsi qu'un PowerPoint. Nous sommes allés à Hambourg sur le campus principal de l'école pour faire un oral devant la représentante de la communication ainsi que deux profs de l'école.
L'objectif était de voir si notre projet lui plaisait avant de pousser plus loin nos recherches. A la fin de la journée, nous avons eu une présentation des modèles de drones avec une possibilité de les essayer. Puis nous avons reçu les critiques de la part de DJI concernant notre projet, nous hésitions entre différentes façons de procéder et DJI nous a guidé. Pour recueillir des infos sur les besoins des consommateurs nous avons réalisé une étude de marché avec Monkey Survey. Les résultats de l'enquête ont révélé un manque de reconnaissance de DJI de la part des Français (il y avait une seule page Facebook en anglais pour tous les marchés et aucune page DJI France ni aucune spécifique à chaque pays) ainsi qu'une peur/méconnaissance envers différents facteurs comme :
La difficulté à piloter l'appareil
La fragilité de l'appareil
L’association avec l’espionnage ou la guerre
DJI était déjà présent en France mais uniquement sur internet ou dans certains magasins Fnac ou Darty sans possibilité d’essayer les drones et sans showroom comme les stands Apple dans les Fnac. Le but était donc d'apporter une vraie visibilité pour la marque qui reste moins connue que Parrot (la marque de drone français) ou même GoPro qui sont bien plus présents dans l'esprit des consommateurs français alors qu’ils ne représentent qu’une infime part du marché. Nous nous sommes inspirés du marché allemand qui était plus développé : nous avons proposé des fly areas qui existent dans les Saturn (équivalent de la Fnac en Allemagne). Ce sont des petits boxes grillagés de 1,5m2 et qui vont jusqu'au plafond et qui permettent aux clients d'essayer les drones.
En effet, les résultats de notre sondage ont montré que le fait de ne pas pouvoir essayer les drones constituait un frein à l'achat. La présentation finale se passait au campus de Berlin, toute la journée les équipes passaient à l'oral avec leur projet final accompagné d'un dossier de 40 pages environ. Au final nous sommes arrivés 2e, notre projet n'a pas été retenu car ils ont estimé qu'il n'était pas assez original et trop concret. Ce fut tout de même une bonne expérience pour moi j’ai apprécié le fait d’avoir des responsabilités et de la liberté dans mes champs d’actions. J’ai reçu un certificat qui prouve que j’ai travaillé pour DJI ce qui est valorisant et apporte une certaine reconnaissance.
Félix Bourgue, PGE 3 Macromedia University of Applied Sciences 2016/17, Promotion 2019
0%