La transformation digitale, un véritable enjeu pour les entreprises françaises

transformation-digitale-psb-rh
transformation-digitale-psb-rh
Portes
Ouvertes
PARIS
16.01
18H00 - 20H00

La transformation digitale est l’affaire de toutes les entreprises et passe notamment par la formation de ses collaborateurs. En effet, les ressources humaines doivent adopter une vision commune de ce que représentent la transformation digitale et ses enjeux.

L’avènement du digital oblige l’entreprise à se réinventer profondément

 

La transformation digitale des entreprises est désormais largement amorcée. Pourtant, certaines peinent encore à établir une stratégie qui inscrira cette transition dans le long terme. Si rares sont les entreprises qui n’ont pas encore pris conscience de l’importance du numérique comme vecteur de compétitivité et de croissance, elles doivent dorénavant redessiner leur chaîne de valeur, redéployer leurs ressources et créer une relation nouvelle avec leurs clients. Mais cette transformation digitale a un coût, l’attribution des budgets alloués au numérique devra être ajustée en conséquence.

 

Une récente étude intitulée « Dépasser l’effet de mode : ce qui différencie les rêveurs des acteurs en matière de numérique » publiée par la société Acquia, montre que le déploiement d’une stratégie digitale n’est réellement efficace que si elle a été préalablement qualifiée pour la rendre adaptée aux besoins de la société. L’étude fait ressortir quelques chiffres : 65 % des personnes interrogées indiquent que l’intégration du digital au sein de leur entreprise est une priorité numéro 1. Toutefois, 90 % trouvent difficile de mettre en place une personnalisation de stratégie digitale réussie et 87 % évoquent le manque de soutien de leur direction quant à son exécution réelle. Les Masters of Science en transformation digitale (MSc Cybersecurité, MSc Management des ressources humaines et transformation digitale, MSc Marketing Strategy & Data Analytics, MSc Data Management) proposés par PSB Paris School of Business visent à répondre à ces problématiques. Il formera de jeunes managers capables de déployer de nouveaux outils de gestion et de communication dans les entreprises qui sauront aussi former les autres collaborateurs à la maîtrise de ces outils.

 

 

Digitalisation : les petites entreprises affichent un certain retard

 

Plus les entreprises sont petites, moins elles sont digitalisées ! C’est en tout cas ce que révèle un rapport Deloitte portant sur la transformation digitale des PME et diffusé en 2017. 11,5 % des PME sont capables de vendre leurs produits en ligne contre 47 % des entreprises d’au moins 250 salariés. L’usage d’outils numériques en interne est également moins important : 11 % dans les PME contre 36 % dans les ETI et grandes entreprises. Ces différences ont été confirmées par un exemple récent dans le domaine de la grande distribution. En effet, il y a quelques jours, Alexandre Bompard à la tête de Carrefour, a annoncé son plan de transformation qui vise à faire de l’enseigne un acteur omnicanal de référence grâce à un investissement de 2,8 milliards d’euros dans le digital et 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le e-commerce d’ici 2022. 

 

Le secteur bancaire est lui aussi concerné par cette révolution digitale. Non seulement les usages et les attentes des clients évoluent mais l’apparition de nouvelles solutions essentiellement apportées par les FinTech poussent les banques à repenser entièrement leur processus de création de valeur. Le groupe BPCE estime par exemple que dans deux ans, 40 % de ses ventes se feront par l’intermédiaire du digital. La banque doit donc proposer des services adaptés et repenser totalement le rôle des collaborateurs. La banque de demain sera ainsi entièrement connectée. 

 

La transformation digitale se base sur plusieurs piliers dont la mobilité, le temps réel, l’internet des objets, le Big Data et l’universalité d’Internet. Il ne s’agit pas d’un effet de mode mais d’une révolution susceptible de mettre en danger les business models et les établissements implantés depuis des dizaines d’années sur le marché. Evidemment, la transformation digitale des entreprises ne fait que commencer. Elle pourrait également être bousculée par la Blockchain, une technologie ouverte, dont les possibilités d’application sont aussi riches que l’imagination. 

 

 

L’inévitable formation des managers de demain

 

Chaque année, de nombreuses entreprises sollicitent PSB Paris School of Business, à la recherche de jeunes managers capables de les accompagner pour réussir leur adaptation numérique. Il y a donc de nombreux postes à pourvoir mais encore peu de candidats. C’est pour répondre aux besoins de ces entreprises que PSB innove en créant trois nouveaux MSc spécialisés en transformation digitale destinés aux étudiants justifiant d’un niveau Bac+4 à Bac+5.

 

Ces cursus en Transformation digitale permettront aux jeunes managers de demain de devenir des acteurs clés de la transformation digitale. Fondée en 1974, PSB Paris School of Business est une école européenne de management qui combine exigence académique, ouverture internationale et expériences professionnelles. Ces parcours professionnalisant visent à acquérir des compétences transverses liées aux ruptures numériques et donnent accès à des métiers variés. A la fin de leur formation, les étudiants seront en mesure de comprendre les enjeux de la transformation digitale dans l’entreprise, d’acquérir une vision d’ensemble de cette dernière et des compétences clés. Ils pourront aussi actionner les leviers organisationnels, managériaux et humains, repenser un business model à l’heure du digital. Cette formation est d’autant plus intéressante que le secteur numérique devrait croître de 3,6 % en 2018, selon le Syntec Numérique, soit le plus fort taux de croissance depuis 2011 en France. La croissance du chiffre d’affaires des entreprises du numérique s’accompagne d’une forte croissance des recrutements. En 2017, le secteur a créé 19 000 emplois. On comptabilise aujourd’hui 447 000 salariés dans le secteur du numérique, dans 26 800 entreprises. Une chose est sûre : les débouchés vont continuer à grossir avec le déploiement de nouvelles compétences stratégiques pour les entreprises et les jeunes diplômés seront bien placés. Certaines formations sont particulièrement recherchées par les entreprises comme le marketing stratégique, la data analyse, le e-commerce et le digital marketing. 

 

Ainsi, il n’est pas possible d’amorcer une transformation digitale efficace sans avoir une vision solide sur le sujet et ses enjeux. Aujourd’hui, les entreprises prennent peu à peu conscience que pour faire face à un marché en constante évolution et donner entière satisfaction au client tout en conservant leur excellence opérationnelle, elles doivent devenir agiles. Cela passe d’abord par la réinvention de leurs modes de fonctionnement et de management, la responsabilisation des collaborateurs. La formation des managers de demain s’inscrit dans ces objectifs.