Le chargé de veille technologique : métier et formation

Le chargé de veille technologique : métier et formation


Le chargé de veille technologique est un expert de la recherche d’information capable d’appréhender rapidement les enjeux technologiques et leurs impacts sur l’activité de son entreprise. Il constitue une base documentaire qui sert d’appui à la prise de décision.

Métier et missions du chargé de veille technologique

Le chargé de veille technologique a pour mission de surveiller les différentes évolutions de son secteur en utilisant les outils de recherche d’informations. Il est en charge de tenir l’entreprise informée des tendances relatives aux domaines qui la concerne. Il peut donc opérer une veille élargie en s’intéressant aux macro-tendances ou des recherches plus spécifiques en fonction de certaines demandes de sa direction.

Son objectif est de trouver l’information demandée, de l’organiser et de pouvoir la remonter aux services demandeurs. Ses champs d’investigation sont larges et il peut être amené à effectuer des recherches de tous types, ainsi que des benchmarks : innovations, économie, concurrence, brevets, e-réputation, etc. Son but est de permettre à l’entreprise d’adapter sa stratégie par anticipation et de réagir de manière adéquate dans des contextes fluctuants. Il doit également contextualiser les informations afin qu’elles soient prises en compte de manière pertinente : pour chaque tendance, il identifie des opportunités, prévient des risques et inclut la tendance dans un historique.

Il gère les outils de veille qu’il utilise et construit les bases de documentation qui permettent à l’entreprise de détenir un patrimoine d’archives riche.

Compétences et qualités d’un chargé de veille technologique

Le chargé de veille technologique à une vaste culture générale qui lui permet d’opérer une sélection pertinente de sources et d’informations. Il est également spécialiste des outils de veille et de gestion de l’information. Il constitue sa base de données documentaires et la transmet de manière pertinente et lisible, ainsi il doit également montrer des facultés d'adaptation en étant capable de passer d’un discours technique à une forme vulgarisée selon les collaborateurs à qui il s’adresse.

  • Connaissances approfondies des technologies SIC
  • Maîtrise des techniques prospectives
  • Capacité d’analyse et de synthèse
  • Goût pour le contact humain et le travail en équipe
  • Capacité rédactionnelles
  • Prise d’initiative
  • Sens de la confidentialité

Le travail du chargé de veille se fonde également sur sa très bonne connaissance du secteur de l’entreprise qui l'emploie ainsi que des différentes thématiques qui sont l’objet de ses recherches.

Les formations au métier de chargé de veille technologique

Les postes de veille technologique nécessitent des connaissances très particulières qui allient à la fois technologie et science de l’information. Différents masters proposent des parcours liés directement à ce domaine, ils sont peu nombreux et recrutent les étudiants diplômés d’une Licence 3 dans les matières scientifiques et les sciences de l’informatique.

Il s’agit des Masters (pour le système universitaire comprenant facultés et instituts spécialisés) ou des Mastères (pour les écoles privées) portant les mentions : « Veille technologique et innovation », « économie de l’innovation et veille stratégique », « Information et médiation scientifique » par exemple. 

Ces cursus se partagent entre universités et écoles spécialistes du digital ou écoles d’ingénieurs. Elles peuvent également se trouver au sein des écoles de commerce qui accordent une place importante à l’enseignement tech, ou qui ont des partenariats avec des écoles d’ingénieurs ou d’informatique dans le cadre des Mastères spécialisés orientés digital. Il est également possible de se former au métier de chargé de veille stratégique, plus orienté intelligence économique.

Découvrez notre Master Digital Business

Salaire et Opportunités de carrière du chargé de veille technologique 

Les salaires des chargés de veille technologique débutent autour des 2500 € mensuels et sont généralement supérieurs à 30 K € annuels. Cette rémunération est susceptible d’être augmentée en fonction du type d’entreprise et de son secteur d’activité et peut être portée à 50 K€ annuels. 

Comme dit plus haut, les postes dont les fonctions sont totalement tournées vers la veille technologique sont rares et se situent au sein de grands groupes industriels, souvent producteurs d’outils ou de machines de pointe innovantes (le secteur aérien en fait par exemple partie). Ces organismes possèdent un service dédié à la documentation et à la valorisation d’archives, qui font partie des ressources nécessaires en permanence. Au sein de telles sociétés, le chargé de veille pourra faire évoluer sa carrière vers des postes à davantage de responsabilités comme par exemple celui de Directeur d’une cellule de veille.

0%
Brochure Candidatez en ligne Nous contacter