Bac+5 en alternance : le meilleur booster de carrière !

Portes Ouvertes
Je m'inscris
20
octobre
Je m'inscris
Bac+5 en alternance : le meilleur booster de carrière !
Portes Ouvertes
Je m'inscris
20
octobre
Je m'inscris

De nombreux étudiants choisissent de poursuivre leurs études après avoir obtenu un diplôme de bac+2 ou 3, qui leur permet déjà de postuler à des emplois qualifiés. Beaucoup d’entre eux se dirigent vers l’alternance pour effectuer un Master : un choix judicieux qui ne manque pas d’arguments !

Pourquoi choisir l’alternance pour son master ?

S'engager dans un Master afin de valider un Bac+5 nécessite une bonne dose de motivation  pour se relancer dans 2 années d’études, un dossier scolaire de qualité et/ou la réussite dun concours afin dintégrer une formation, et enfin un certain effort financier. Le bénéfice à tirer est cependant non négligeable puisque les postes et exigences salariales seront différents.

Le Master en alternance permet à l’étudiant de se faciliter la vie sous bien des aspects :

  • La division du planning entre le monde de lentreprise et les heures denseignement ( minimum 25%) offre la possibilité à l’étudiant de mettre concrètement en pratique ses connaissances.
  • Les différents types de rémunération proposés par lalternance réduisent considérablement la charge financière de sa formation.
  • Lexpérience tirée des deux années d'apprentissage est hautement appréciée par les futurs employeurs.
  • La spécialisation : c’est l’objectif principal des Masters professionnels, qui permet à l’étudiant d’affiner ses compétences dans un champ ou secteur particulier.

L’alternance : une expérience professionnelle immersive

La question de l’expérience revient très souvent autant chez les étudiants que chez les employeurs. En effet, les cursus universitaires classiques n’incluent pas de temps de stage, pourtant nécessaires à la prise de conscience des réalités opérationnelles des futures tâches et responsabilités du jeune diplômé. Les stages sont encore trop réservés aux formations techniques et/ou professionnelles, et permettent aux étudiants qui les effectuent de constituer peu à peu un riche CV. 

L’alternance offre, elle, la possibilité d’intégrer une entreprise sur un temps long (9 à 12 mois en moyenne) afin d’y vivre une réelle expérience. L’alternant est en position d’apprenti, il découvre : 

  • La culture d’entreprise,
  • Les différents systèmes hiérarchiques,
  • Le travail collaboratif et la vie avec des collègues,
  • Les multiples aspects de sa spécialité professionnelle sur le terrain : relation avec les clients, présentations orales, recherche de solutions, suivi et atteinte des objectifs, adaptabilité, etc.

Financer sa formation avec l’alternance

L’alternance est parfois la première expérience professionnelle significative des futurs diplômés. Elle s’effectue sur le principe du donnant-donnant. L’entreprise joue un rôle de formation et propose à l’apprenti un lieu d’expérimentation. En échange, elle bénéficie de la présence et du travail d’un collaborateur jeune et dynamique, au regard neuf, et à moindre frais. Celle-ci obtient effectivement différentes aides financières incitatives (exonérations de charges, primes, crédit d’impôt).

L’alternant embauché en contrat d’alternance profite d’une formule intéressante : la gratuité de sa formation (financée par le biais de l’entreprise, par la taxe d’apprentissage) et une rémunération.

En tant que collaborateur, l’alternant a droit à une compensation financière qui se calcule en % du SMIC pour ce qui est de son minimum légal. Elle va de 41 à 78% du SMIC pour un contrat d’apprentissage concernant un étudiant majeur en Master. Cette rémunération minimum est bien entendu ouverte à négociation en fonction des entreprises. L’entreprise bénéficie d’ailleurs du versement d’une aide de 8000€ de l’État grâce au plan de relance pour l’apprentissage.

Booster son employabilité

La spécialisation théorique et professionnelle résultant d’un Master en alternance permet à l’étudiant de se forger un profil professionnel concret et réel. Son arrivée sur le marché de l’emploi sera d’autant plus rapide et facilitée que, dans de très nombreux cas, l’entreprise d’accueil propose un contrat de travail à son apprenti. Celui-ci est en effet un élément de premier choix : déjà connu des collaborateurs et partenaires, formé par l’entreprise elle-même et ayant fait ses preuves au cours de son apprentissage.

Quels masters proposent l’alternance ?

Il n’y a pas de restrictions pour l’alternance d’un point de vue légal. Pour que l’alternance et ses contrats (apprentissage ou professionnalisation) puissent se mettre en place il est nécessaire qu’il y ait accord entre les trois parties que sont : l’école, l’étudiant et l’entreprise. Ainsi, il faut que le planning d’enseignement permette à l’étudiant d’occuper son poste d’alternant dans l’entreprise d’accueil. 

Paris School of Business offre aux étudiants la possibilité d’effectuer leur master en alternance dans pas moins de 5 grands secteurs proposant chacun plusieurs Masters : 

Alternance : comment trouver son entreprise ?

Il est préférable d’avoir trouvé son entreprise dans les trois mois précédant la rentrée scolaire et le début des enseignements de Master. Si les années Covid ont marqué une pause dans les embauches d’apprentis, la reprise se fait bel et bien sentir, soutenue par les nombreuses aides accordées aux entreprises.

Les étudiants sont donc invités à démarrer leurs recherches le plus tôt possible.

La démarche en plusieurs étapes :

  • Identifier le secteur d’activité, la spécialité ou éventuellement l’entreprise à viser, collecter les informations utiles nécessaires, 
  • Créer et/ou adapter son CV en fonction d’une liste de compétences, savoirs et savoirs-faire correspondant au poste,
  • Lancer la recherche : informer ses réseaux privés, réseaux professionnels, répondre à des annonces, émettre des candidatures spontanées, lancer une campagne sur Linkedin, 
  • Se démarquer : il est désormais nécessaire de dépasser la simple candidature par CV et lettre/mail. CV vidéos, appels, contacts à des collaborateurs, utilisation des réseaux sociaux, voire visite in situ, tout ce qui peut marquer l’esprit de l’employeur et permettre de décrocher un entretien est à envisager ! 
  • Convaincre : présentation soignée, sens de la répartie, mention des aides financières, proposition de développement de secteurs, idées neuves, les étudiants sont fortement encouragés à faire preuve d’audace et de ténacité !

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, contactez le service dédié à l’alternance de l’école ici.

0%