Sécurité informatique : zoom sur l’Ethical hacking

News

Soirée portes ouvertes

15/01
Je m'inscris
Sécurité informatique : zoom sur l’Ethical hacking

En raison des menaces grandissantes qui pèsent sur elles, les PME investissent de plus en plus dans la sécurisation de leur système d’information. Aucun réseau n’étant infaillible, il est indispensable de le mettre à l’épreuve pour identifier ses faiblesses.

Paris School of Business PSB propose un MSc Cybersécurité qui forme à l’Ethical hacking ou piratage éthique, une spécialité encore méconnue en France. Cette version responsable du hacking est toutefois très prisée des entreprises et secteurs les plus sensibles qui souhaitent se protéger de la cybercriminalité.

Qu’est-ce que l’Ethical hacking ?

L’Ethical hacking est une démarche de sécurité informatique. Elle consiste pour une société à employer une personne ou une entreprise spécialisée afin de tester l’efficacité de son système de défense. Autrement dit, les « pirates éthiques » endossent le rôle des hackers malveillants pendant la durée d’une mission en essayant de s’introduire dans le système d’information de l’entreprise par tous les moyens. L’objectif est de repérer les failles potentielles, d’éprouver la capacité de réaction du service informatique.
Ces tests d’intrusion sont effectués par des experts indépendants dont le rôle est de reproduire précisément les attaques sur le réseau interne, les applications mobiles ou le site Internet grâce à des outils et méthodes préalablement convenus par contrat. Effectivement, le piratage informatique étant totalement illégal, il convient de recueillir l’accord préalable et explicite de l’entreprise pour éviter toute poursuite judiciaire. Lorsque l’audit de sécurité est terminé, un rapport est remis à l’entreprise recensant l’ensemble des failles détectées ainsi que des recommandations pour les corriger. Généralement, les hackers éthiques finissent toujours par infiltrer les réseaux des entreprises, quel que soit leur niveau de protection.

Ethical hacking : quelle formation suivre ?

De manière générale, les sociétés de sécurité informatique recrutent les hackers éthiques dès leur sortie d’école. Plusieurs établissements forment désormais à cette spécialité. Paris School of Business propose par exemple le MSc Cybersécurité et Management qui a pour but de former des cadres capables d’appréhender les nouveaux enjeux liés à la cybersécurité. En effet, aujourd’hui, les cybermenaces sont de plus en plus présentes et les compétences traditionnelles et techniques ne suffisent plus à les anticiper. Les débouchés à l’issue de la formation sont multiples : auditeur en cybersécurité, opérateur en cybersécurité, analyste cybersécurité, directeur du système d’information ou encore spécialiste en gestion de crise. PSB a noué un partenariat l’EFREI, l’école d’ingénieur généraliste dans les domaines de l’informatique et des technologies du numérique, accueillant près de 70 professeurs et 1.300 élèves chaque année.
Certaines compétences sont nécessaires pour devenir hacker éthique. Il faut tout d’abord être passionné de sécurité informatique et avoir des connaissances réglementaires. Le futur pirate responsable doit également faire preuve de créativité. Un hacker éthique certifié gagne environ 67.000 euros bruts par an. Sa rémunération peut atteindre 90.000 euros bruts avec l’expérience.

Une spécialité très recherchée

Evidemment, de telles compétences ne restent pas longtemps sur le marché. Les hackers éthiques sont désormais recherchés au sein de diverses structures : l’Administration centrale, les services de renseignements, les banques, les grands groupes. Cette méthode de sécurisation se démocratise également dans les PME françaises toujours plus ciblées par les attaques informatiques qui entraînent souvent des dommages irréparables : dégradation de l’image de marque, pertes financières importantes, méfiance des investisseurs. Pour les petites structures, l’intérêt de l’Ethical hacking réside surtout dans le fait de sortir du cadre pour protéger leur système d’information en essayant de se mettre à la place d’un véritable hacker.
Le marché de la cybersécurité connaît une grave pénurie de main d’œuvre. Dans les prochaines années, des millions de postes pourraient rester vacants à une époque où les entreprises doivent faire face aux cybermenaces du monde connecté. Ainsi, si la sécurité informatique vous intéresse et si vous êtes prêt à travailler dur, sachez qu’une place vous attend. Pour rappel, 9 entreprises sur 10 ont subi au moins une cyberattaque au cours des 12 derniers mois, quels que soient leur secteur et leur taille. Avec le développement des nouvelles technologies, la sécurisation des données est devenue une priorité pour les entreprises. Grâce aux spécialistes comme les hackers éthiques, celles-ci peuvent se protéger efficacement et éviter les attaques malveillantes. Vous l’avez compris, le hacker éthique est un métier très recherché.

En savoir plus sur le MSc Cybersécurité

0%