Hybridation des compétences : la clé de la réussite professionnelle

Hybridation des compétences : la clé de la réussite professionnelle

À l’ère du numérique et de la mondialisation, le marché du travail n’est plus le même qu’auparavant. Les métiers du numérique se font plus nombreux, des domaines de spécialité émergent et les formations, elles aussi, s’adaptent aux nouvelles attentes du marché.

D’un enseignement traditionnel décrit comme vertical les établissements d’études supérieures, à l’image des écoles de management, sont passés à un enseignement plus transversal qui valorise l’hybridation des compétences de leurs étudiants. À travers de nouveaux programmes, des formations à double diplôme ou encore des échanges à l’international, les écoles de management mettent l’accent sur la polyvalence et la capacité à travailler sur des projets pluridisciplinaires.

Concours SESAME : quelles sont les écoles concernées ?

L’hybridation des compétences, c’est un peu le nouveau modèle d’enseignement proposé par de nombreuses grandes écoles, comme les écoles de management telles que Paris School of Business.

Mixer les compétences en variant les domaines de spécialité étudiés est un bon moyen de créer des profils polyvalents, curieux et capables de travailler seuls ou en groupe sur des projets regroupant diverses expertises.

Dans un monde du travail en constante mutation et aux frontières de plus en plus floues, les entreprises sont sans cesse à la recherche de candidats capables de mobiliser des compétences transversales.

L’hybridation des compétences permet de créer de nouveaux métiers qui font appel à des domaines de spécialité souvent très différents, comme le marketing et le sport par exemple.

Cette transversalité visée entre autres par les écoles de management a mené ces dernières à adapter leurs formations.

L’hybridation des compétences au sein des écoles : soft skills et transversalité

Les écoles de management l’ont bien compris : pour créer des profils polyvalents, les étudiants doivent avoir accès à des programme pédagogiques transversaux ouvrant des portes sur différents domaines et axés sur l’expérience de terrain.

Pour élargir le spectre de compétences de leurs étudiants, Paris School of Business et d’autres écoles de management valorisent aussi les compétences humaines des étudiants, bouleversant ainsi un système traditionnellement très vertical.

Ce sont ces “soft skills” qui sont aujourd’hui mises en avant. Les soft skills, à ne pas confondre avec les hard skills (compétences techniques), sont des compétences personnelles qui s’ajoutent aux compétences professionnelles. Il peut s’agir d’un trait de personnalité, de votre capacité à écouter les autres, d’avoir l’esprit d’initiative, de savoir communiquer efficacement, etc.

Utiles dans tous les secteurs d’activité, les soft skills peuvent par exemple vous permettre de faire la différence face à un profil plus traditionnel. Elles permettent aussi de garantir un meilleur épanouissement au sein de l’entreprise ainsi qu’une évolution de carrière intéressante.

Dans la pratique

Pour permettre à leurs étudiants de développer des compétences transversales et des soft skills, les écoles de management comme Paris School of Business créent des partenariats avec d’autres écoles ou universités en France ou à l’international et les encouragent à effectuer des stages en entreprise ou des périodes en alternance.

Les étudiants peuvent ainsi partir découvrir une culture différente, apprendre de nouvelles compétences en compagnie des autres employés de l’entreprise s’ils effectuent un stage, et assurément développer des compétences humaines et personnelles.

Les projets communs et autres événements régulièrement organisés dans les écoles de management, comme le hackathon, favorisent eux aussi les échanges et la collaboration entre les étudiants. La mise en commun des compétences est un excellent moyen d’apprendre, d’élargir son esprit et de devenir plus polyvalent.

Les profils hybrides intéressent fortement les entreprises qui ont besoin d’éléments curieux, ouverts d’esprit et polyvalents. Être capable d’évoluer dans un univers devenu lui-même hybride de bien des façons est un atout de taille aux yeux des recruteurs pour qui le savoir-être est devenu aussi important que le savoir-faire.

0%
Brochure Candidatez en ligne Nous contacter