Le redressement d’une entreprise en difficulté

Objectifs

 

Cette formation est consacrée à la gestion d'entreprises en difficulté. Difficultés économiques, problèmes structurels ou conjoncturels, de nombreuses entreprises échouent en effet aujourd'hui quels que soient les secteurs d'activité. Face à cette situation, existe-t-il des méthodes de gestion pour passer de la défaillance à la croissance ? Comment faire face aux difficultés de ses clients et de ses fournisseurs ? 

 

 

Au sein d'un cadre légal ou par le jeu d'alliances ou de partenariats financiers, des solutions sont envisageables au cas par cas. L'objectif de ce cours est de présenter une vision dynamique et multidisciplinaire du traitement des entreprises en difficulté et une vision managériale de cette problématique. La sauvegarde des entreprises sera envisagée sous quatre angles différents :

 

 

1. Economique (avec les origines des difficultés et leurs effets) ;

 

 

2. Financier (méthodes d'intervention financière spécifiques permettent de restructurer une société et de lui redonner  l'équilibre) ;

 

 

3. Juridique (loi de sauvegarde des entreprises qui a modifié l'état d'esprit et l'approche des entreprises en difficulté, associant les créanciers dans les processus de sauvegarde) ;

 

 

4. Social (traitement des répercussions sur l'emploi, à la fois qualitativement et quantitativement).

 

 

Des cas spécifiques de sociétés en difficulté seront abordés pour  situer le cours dans le contexte de la vie des affaires, le plus près possible du réel.

 

Contenu

 

Un programme de deux jours organisé en cinq temps :

 

 

1. Défaillance des entreprises et difficultés économiques : défaillances et cycles de croissance, causes des défaillances, remèdes possibles, réformes successives du droit ;

 

 

2. Diagnostiquer son entreprise : identité, stratégie, marketing, développement durable, gestion des compétences. Synthèse sur les grands équilibres ;

 

 

3. Redresser, céder ou liquider : les mesures d’urgence, les indicateurs critiques, le pilotage d’une entreprise en crise, le pilotage des hommes en période de crise, le cas des entreprises cédées par les grands groupes et les modalités de financement ;

 

 

5. Les organes de la procédure : procédures d’alerte, mandat ad hoc et conciliation.

 

 

Le cadre juridique de la loi de sauvegarde des entreprises : sort de l’entreprise en période d’observation, élaboration du plan de sauvegarde, redressement judiciaire, liquidation judiciaire, responsabilités et sanctions, recherches de responsabilités en cas de défaillances, sanctions encourues, sort des salariés dans le cadre des procédures collectives, sauvegarde de l’emploi, …

 

 

 

Téléchargez la documentation
cecile-orru-psb
hover circle
Votre contact privilégié
Cécile Orru
Chargée de mission
Faculté & Recherche
c.orru@psbedu.paris