Le dispositif de validation des acquis profressionnels (VAP)

Le dispositif de validation des acquis profressionnels (VAP)
Le dispositif de validation des acquis profressionnels (VAP)

Le dispositif de validation des acquis professionnels (VAP) 

 

 

Ce dispositif vous permet de demander une dispense de diplôme pour suivre une formation pour laquelle vous n’avez pas le niveau requis à l’entrée : la VAP vous permet ainsi d’accéder aux différents niveaux universitaires en prenant appui sur votre expérience professionnelle, sur les formations que vous avez suivies, quel que soit le niveau et sur les « connaissances et aptitudes acquises hors de tout système de formation ». Ainsi, le niveau du contenu de votre parcours professionnel et personnel peut compenser le niveau pédagogique du diplôme que vous n’auriez pas et qui est requis à l’entrée de la formation que vous souhaitez suivre.

 

 

Pour cela, vous devez démontrer que votre expérience professionnelle et personnelle vous a permis d’acquérir les savoirs qui vous seront nécessaires pour suivre la formation que vous visez. C’est la richesse de vos expériences (3 ans d’activité minimum selon le niveau visé) qui déterminera si vous possédez ou non les pré-requis nécessaires au bon suivi de la formation.

 

 

Notre objectif est que vous puissiez suivre dans les meilleures conditions l’ensemble des enseignements dispensés pour obtenir le diplôme visé.

 

 

Ce que vous ne pouvez pas faire :

 

  • Faire valider un « niveau » (par exemple : ce n’est pas parce que vous obtenez l’autorisation d’entrer en Master que le Bachelor vous est attribué) ;
  • Entrer dans une formation sans un minimum d’expérience (la validation des acquis n’est pas faite pour « court-circuiter » un cursus universitaire).

 

 

Même si votre souhait d’obtenir un diplôme est bien réel, vous vous interrogez aussi bien sur la démarche la plus appropriée que sur sa faisabilité. En effet, quel est le diplôme correspondant le mieux à votre expérience ? Est-il cohérent avec votre projet professionnel ? Vous permettra-t-il de progresser professionnellement ?

 

Comment financer le coût du dispositif, de la formation ?

 

N’oubliez pas que quelle que soit la démarche envisagée, elle suppose un investissement. En effet, un travail personnel important vous attend et du temps vous sera nécessaire. Le coût financier est également bien réel.

 

C’est pourquoi, nous sommes là pour vous aider et répondre aux questions que vous vous posez.

 

 

Cliquez ici pour recevoir le dossier de dispense du diplôme pré-requis en vue de l'accès au Programme Grande Ecole

Quelle est la procédure de VAP au sein de PSB Paris School of Business ?

 

 

 

Quel est le cadre légal de la VAP ?

 

 

Articles D. 613-38 à D. 613-50 du Code de l’Education :

 

 

Art. D. 613-38. − Les études, les expériences professionnelles et les acquis personnels peuvent être validés en vue de l’accès aux différents niveaux des formations post-baccalauréat dispensées par un établissement relevant du ministre chargé de l’enseignement supérieur, dans les conditions fixées par les articles D. 613-39 à D. 613-50, sous réserve de dispositions législatives ou réglementaires particulières.

 

Art. D. 613-39. − La validation permet soit d’accéder directement à une formation dispensée par l’établissement et conduisant à la délivrance d’un diplôme national ou d’un titre dont l’obtention est réglementée par l’Etat. Un candidat ne peut être admis que dans l’établissement qui a contrôlé, dans les conditions prévues à l’article D. 613-44, son aptitude à suivre une des formations qu’il dispense.

Dans les formations, dont le nombre d’étudiants est limité par voie législative ou réglementaire, la validation ne peut dispenser les candidats de satisfaire aux épreuves organisées en vue de limiter les effectifs.

 

Art. D. 613-40. − A l’exception des sportifs de haut niveau, mentionnés à l’article L. 611-4, les candidats non titulaires du baccalauréat ou d’un titre admis en dispense doivent avoir interrompu leurs études initiales depuis au moins deux ans et être âgés de vingt ans au moins à la date prévue pour la reprise de leurs études.

Les candidats, qui ont été inscrits dans une formation et qui n’auraient pas satisfait aux épreuves de contrôle des connaissances permettant d’accéder à l’année d’études suivante, ne peuvent déposer une demande de validation pour être admis dans cette année d’études, avant un délai de trois ans. Cette condition de délai n’est pas applicable aux élèves des classes préparatoires qui demandent à bénéficier de la procédure de validation définie par la présente sous-section en vue d’accéder à une formation de premier ou de second cycle.

 

Art. D. 613-41. − Les titulaires de titres ou diplômes étrangers peuvent demander à bénéficier d’une validation selon les modalités fixées par la présente sous-section et conformément aux accords internationaux et aux dispositions réglementaires en vigueur, notamment celles des articles D. 123-22 et D. 612-14 à D. 612-18.

 

Art. D. 613-42. − Peuvent donner lieu à validation :

1° Toute formation suivie par le candidat dans un établissement ou une structure de formation publique ou privée, quels qu’en aient été les modalités, la durée et le mode de sanction ;

2° L’expérience professionnelle acquise au cours d’une activité salariée ou non salariée, ou d’un stage ;

3° Les connaissances et les aptitudes acquises hors de tout système de formation.

 

Art. D. 613-43. − Un dossier de demande de validation est présenté par chaque candidat auprès de l’établissement ou des établissements dispensant la formation qu’il souhaite suivre. La liste des pièces à fournir et la date limite du dépôt des candidatures sont fixées annuellement, pour chaque formation, par l’établissement de telle sorte que les inscriptions des candidats, après validation de leurs acquis, puissent être faites aux dates normales.

 

Art. D. 613-44. − La procédure de validation permet d’apprécier les connaissances, les méthodes et le savoir-faire du candidat en fonction de la formation qu’il souhaite suivre. Lorsque la demande de validation a pour objet l’admission directe dans une formation, les candidats peuvent, après examen de leur dossier, éventuellement assorti d’un entretien, être autorisés à passer les épreuves de vérification des connaissances. A titre dérogatoire, des dispenses, totales ou partielles, de ces épreuves peuvent être accordées.

 

Art. D. 613-45. − La décision de validation est prise par le président de l’université ou le directeur de l’établissement sur proposition d’une commission pédagogique. La décision motivée, accompagnée éventuellement de propositions ou de conseils, est transmise au candidat.

 

Art. D. 613-46. − Les candidats admis dans une formation peuvent être tenus de suivre des enseignements complémentaires ou être dispensés de certains enseignements. Dans tous les cas, ils procèdent aux formalités normales d’inscription et bénéficient pendant leur scolarité d’un suivi pédagogique assuré par les enseignants chargés de la formation.

+ de détails
- de détails
Téléchargez la brochure et le dossier de candidature
Responsable de PSB Executive Education
hover circle
Votre contact privilégié
Patricia Ballot
Responsable de PSB Executive Education
Responsable pédagogique
p.ballot@psbedu.paris